En mai 2020, Reclaim Finance publie un rapport révélant la forte exposition du Quantitative Easing de la BCE aux énergies fossiles. Quatre mois plus tard, une note de l’ONG révèle que les acteurs soutenus contribuent fortement au développement du secteur gazier en Europe et dans le monde entier.

Intitulée “Quantitative easing & climat 2 : la frénésie gazière”, la note montre que les rachats d’actifs de la BCE nous enferment dans un monde fortement dépendant aux énergies fossiles en soutenant des entreprises qui continuent à développer massivement l’exploitation du gaz naturel.

Reclaim Finance appelle Christine Lagarde et les gouverneurs des banques centrales membres de la BCE à exclure immédiatement les entreprises des énergies fossiles du quantitative easing européen. L’ONG souligne qu’attendre encore plusieurs années pour le faire revient à soutenir le développement continue des énergies fossiles.

Ce qu’il faut retenir de la note:

  • La BCE achète les titres de 24 entreprises gazières opérant 123 centrales à gaz et 48 sites d’extraction en Europe, 96 pipelines gaziers et 97 terminaux de GNL dans le monde.
  • Les entreprises bénéficiant des achats d’actifs prévoient 62 nouveaux projets gaziers. 4 entreprises sont responsables de 45 projets : Total, Shell, Engie et Enel. Total et Shell développent 36 projets à eux seuls.

Méthodologie du rapport : Cette note compare la liste des entreprises des énergies fossiles précédemment identifiées par Reclaim Finance, intitulé Quantitative easing et climat : le sale secret de la BCE, avec des données de la Global Fossil Infrastructure Tracker et du Europe Gas Tracker à jour fin juillet 2020. La note sépare les infrastructures gazières déjà en service des nouvelles infrastructures, en constructions ou proposées. Quand plusieurs acteurs bénéficiant des rachats d’actifs sont impliqués dans une infrastructure ou un projet, l’infrastructure ou le projet est comptabilisé une fois dans les données individuelles de chaque acteur impliqué et une seule fois les données agrégées totale. Le Global Fossil Infrastructure Tracker est un outil publié du Global Energy Monitor et du Global Oil and Gas Network qui liste les pipelines gaziers et pétroliers et les terminaux GNL en développement, en service ou abandonnés. La méthodologie est disponible à http://ggon.org/fossil-tracker/methodology/. Le Europe Gas Tracker est un outil publié du Global Energy Monitor qui les infrastructures gazières européennes en développement, en service ou abandonnés. La méthodologie est disponible à https://globalenergymonitor.org/tracker/.

Aller plus loin: