25 Acteurs avec une politique sur un secteur risqué 56 Ils peuvent encore soutenir leur expansion

0

Ils se sont engagés à sortir des secteurs les plus risqués
Scan de la finance fossile Qui finance toujours les pétrole et gaz les plus risqués : sables bitumineux, gaz de schiste et liquéfié, forages en Arctique et en eaux très profondes ?

A quoi sert le Scan de la Finance Fossile ?

  • Il facilite la comparaison des politiques pétrole et gaz adoptées par les acteurs financiers français – banques, assureurs, détenteurs et gestionnaires d’actifs.
  • Il se concentre sur les secteurs les plus risqués : sables bitumineux, pétrole et gaz de schiste, pétrole et gaz extraits en Arctique et en eaux très profondes, GNL.
  • Il permet à leurs clients, les médias et autres parties prenantes d’évaluer l’écart entre les pratiques existantes et l’objectif de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C.

Cet outil d’évaluation des politiques pétrole et gaz est mis à jour en continu.

Jouez avec les différents filtres et cliquez sur le nom de chaque acteur pour découvrir notre analyse.

: L’acteur financier nous a indiqué qu’une nouvelle politique sectorielle est en cours d’élaboration et qu’elle sera publiée avant la fin de l’année 2021.

N/A : Critère non applicable à ce type d’acteur.

: Reclaim Finance a demandé les clarifications nécessaires à l’acteur financier pour pouvoir évaluer sa politique pétrole et gaz.

Grille d’analyse critère par critère

Ce critère note l’exclusion des projets pétroliers et gaziers (notation de 0 à 10).

Les secteurs couverts dans cette évaluation sont les suivants :
* Pétrole et gaz extraits en Arctique
* Pétrole et gaz en eaux très profondes
* Pétrole issu de sables bitumineux
* Pétrole et gaz de schiste, extraits par fracturation hydraulique
* GNL

Exclusion des projets pétroliers et gaziers (financement de projets, investissements directs et services dédiés)
0 Aucune exclusion des financements de projets, des investissements directs et des services dédiés (assurance, conseil, etc.) dans le secteur des hydrocarbures.
1 point par secteur Exclusion partielle des financements de projets, des investissements directs et des services dédiés (assurance, conseil, etc.) dans l’exploration, la mise en place de nouvelles capacités de production ou la construction de nouvelles infrastructures de transport (oléoduc, gazoduc et unités de stockage).
2 points par secteur Exclusion totale des financements de projets, des investissements directs et des services dédiés (assurances, conseil, etc.) dans l’exploration, la mise en place de nouvelles capacités de production et la construction de nouvelles infrastructures de transport (oléoduc, gazoduc et unités de stockage).

  • Bonus +1 : Exclusion partielle des financements de projets, des investissements directs et des services dédiés (assurance, conseil, etc.) dans le secteur des hydrocarbures conventionnels, sur une partie uniquement de la chaîne de valeur.
  • Bonus +2 : Exclusion totale des financements de projets, des investissements directs et des services dédiés (assurance, conseil, etc.) dans le secteur des hydrocarbures conventionnels, sur toute la chaîne de valeur (exploration, production, transport).
  • Malus -1 : L’exclusion se limite à une zone géographique particulière.
  • Malus -1 : La définition des sous-secteurs est trop restrictive.
  • Les malus ne s’appliquent pas en-dessous de 1. Le score maximum est 10.
  • Ce critère note l’exclusion des entreprises développant de nouveaux projets dans le secteur des hydrocarbures (notation de 0 à 10).

    Les secteurs couverts dans cette évaluation sont les suivants :
    * Pétrole et gaz extraits en Arctique
    * Pétrole et gaz en eaux très profondes
    * Pétrole issu de sables bitumineux
    * Pétrole et gaz de schiste, extraits par fracturation hydraulique
    * GNL

    Exclusion des entreprises qui développent de nouveaux projets dans le secteur des hydrocarbures
    0 Aucune exclusion des entreprises en raison de plans de développement dans le secteur des hydrocarbures.
    1 point par secteur Exclusion de certaines entreprises prévoyant de nouveaux projets pétrole et gaz, sur une partie de la chaîne de valeur (exploration, production, transport).
    2 points par secteur Exclusion de toutes les entreprises prévoyant de nouveaux projets pétrole et gaz, sur toute la chaîne de valeur (exploration, production, transport).

  • Bonus +1 : Exclusion partielle des entreprises prévoyant de nouveaux projets de pétrole et gaz conventionnels, sur une partie uniquement de la chaîne de valeur.
  • Bonus +2 : Exclusion totale des entreprises prévoyant de nouveaux projets de pétrole et gaz conventionnels, sur toute la chaîne de valeur, et de nouveaux projets de centrales à gaz.
  • Malus -1 : L’exclusion se limite à une zone géographique particulière.
  • Malus -1 : La définition des sous-secteurs est trop restrictive.
  • Les malus ne s’appliquent pas en-dessous de 1. Le score maximum est 10.
  • Ce critère note l’exclusion des entreprises exposées au secteur des hydrocarbures (notation de 0 à 10).

    Les secteurs couverts dans cette évaluation sont les suivants :
    * Pétrole et gaz extraits en Arctique
    * Pétrole et gaz en eaux très profondes
    * Pétrole issu de sables bitumineux
    * Pétrole et gaz de schiste, extraits par fracturation hydraulique
    * GNL

    Exclusion des entreprise exposées au secteur des hydrocarbures
    0 Aucune exclusion des entreprises exposées au secteur des hydrocarbures.
    1 point par secteur Exclusion de certaines entreprises en raison de leur implication, sur la base d’un critère technique (volume des réserves, volumes de production, volume transporté) ou financier, avec un seuil absolu ou relatif.
    2 points par secteur Exclusion de nombreuses entreprises en raison de leur implication, sur la base d’un critère technique (volume des réserves, volumes de production, volume transporté) ou financier, avec un seuil absolu ou relatif.

  • Bonus +1 : L’exclusion se base à la fois sur un seuil relatif (exposition relative d’une entreprise) et sur un seuil absolu.
  • Bonus +1 : Exclusion de certaines entreprises exposées au secteur des hydrocarbures conventionnels.
  • Bonus +2 : Exclusion des entreprises exposées au secteur des hydrocarbures conventionnels à partir d’un critère relatif et d’un critère absolu. Ces critères sont basés sur le volume des réserves, le volume de production ou de volume transporté. Prise en compte des entreprises possédant des centrales à gaz.
  • Malus -1 : L’exclusion ne s’applique qu’aux nouveaux clients ou investissements.
  • Les malus ne s’appliquent pas en-dessous de 1. Le score maximum est 10.
  • Ce critère note la qualité des engagements de sortie du secteur des hydrocarbures (notation de 0 à 10).

    Les secteurs couverts dans cette évaluation sont les suivants :
    * Pétrole et gaz extraits en Arctique
    * Pétrole et gaz en eaux très profondes
    * Pétrole issu de sables bitumineux
    * Pétrole et gaz de schiste, extraits par fracturation hydraulique
    * GNL

    Stratégie de sortie du pétrole et du gaz
    0 Aucune stratégie de sortie du secteur des hydrocarbures.
    1 point par secteur Stratégie de sortie, sans engagement précis sur le calendrier ou avec des disparités géographiques ou de larges exceptions possibles.
    2 points par secteur Stratégie de sortie d’ici 2030 dans le monde entier, avec exclusion totale des nouveaux projets et des entreprises développant de nouvelles activités dans le secteur, ainsi que demande d’un plan d’alignement des activités avec l’objectif de 1,5°C.
  • Bonus +1 : Stratégie partielle de sortie du secteur conventionnel après 2040 dans UE/OCDE et après 2050 dans le reste du monde.
  • Bonus +2 : Stratégie globale de sortie du secteur conventionnel, incluant les centrales à gaz, d’ici 2040 dans UE/OCDE et 2050 dans le reste du monde, avec demande d’un plan d’alignement des activités avec l’objectif de 1,5°C.
  • Malus -1 : La stratégie de sortie ne s’applique qu’aux nouveaux clients ou investissements
  • Les malus ne s’appliquent pas en-dessous de 1. Le score maximum est 10.
  • Note : Une stratégie de sortie n’est prise en compte dans cette analyse uniquement si le seuil d’exclusion final est de maximum 5%.

    Avant la publication de cet outil, Reclaim Finance a contacté l’ensemble des acteurs financiers mentionnés pour solliciter leur retour sur les notes attribuées.

    Vous identifiez une erreur ? Un acteur financier manquant ? N’hésitez pas à nous en faire part à clement@reclaimfinance.org.

    Lire notre méthodologie

    Avec le soutien de :