L’assureur japonais Tokio Marine, l’un des 10 plus grands assureurs du charbon dans le monde, a publié sa stratégie climat, qui inclut sa position vis-à-vis du secteur du charbon. La politique charbon de Tokio Marine arrive quelques jours après celle de Sompo, et va un peu plus loin en matière de restrictions. Elle exclut la couverture assurance de nouvelles centrales à charbon autour du monde, mais mentionne quand même une longue liste d’exceptions potentielles. Cette politique ne mentionne pas l’assurance des compagnies liées au charbon ; Tokio Marine a donc encore un long chemin à parcourir avant d’adopter une politique complète de sortie du charbon.

Notre conclusion : Avec cette nouvelle politique, Tokio Marine est allée un peu plus loin que son semblable Sompo, mais cela reste faible, en ne mentionnant que les nouvelles centrales. Le plus inquiétant reste cette liste générale d’exceptions potentielles qui vient avec la politique. Tokio Marine va devoir revoir cette politique pour se débarasser de ces exceptions et s’attaquer au gros du problème : l’exclusion de l’assurance et des investissements dans les compagnies du charbon, en commençant par les développeurs. Pour “viser l’atteinte de l’objectif de 2°C de l’Accord de Paris adopté à la COP21”, comme l’assureur l’annonce, Tokio Marine devrait déjà s’attaquer aux secteurs du pétrole et du gaz dans sa stratégie climat.

Lire notre analyse complète (en anglais)