Mardi 6 octobre – Une semaine avant la publication du très attendu World Energy Outlook 2020 (WEO) (1) de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), Reclaim Finance publie une note identifiant 5 grands pièges à éviter pour prétendre fournir des scénarios climatiques alignés sur les objectifs de l’Accord de Paris.

La note – intitulée Scénarios climatiques : 5 pièges à éviter pour contenir le réchauffement à 1.5°C – étudie 8 scénarios présentés comme compatibles avec l’Accord de Paris. Elle présente les principales erreurs qui vident ces scénarios de leur crédibilité, facilitant ainsi le maintien et le développement des énergies fossiles.

“Les principaux scénarios présentés aujourd’hui comme compatibles avec l’Accord de Paris ne le sont que dans un monde magique où, pour ne citer que ces deux exemples, faire l’impasse sur presque 1/3 des émissions de gaz à effet de serre (2) et parier sur un déploiement massif d’hypothétiques technologies ne sont pas des problèmes. La mascarade est poussée à son paroxysme quand certains scénarios prétendent permettre un alignement sur les objectifs de l’Accord de Paris alors qu’ils ne visent pas une trajectoire 1,5°C.” souligne Paul Schreiber, chargé de campagne chez Reclaim Finance.

L’AIE a jusqu’à présent toujours ignoré les critiques montant de la société civile, y compris de certains investisseurs. L’édition 2019 du scénario “climat” de l’AIE – appelé “Sustainable Development Scenario” (SDS) (4) – intégrait encore l’ensemble des pièges décrits dans la note, poussant les nombreux acteurs qui s’en inspirent ou s’y réfèrent sur une trajectoire de réchauffement supérieure à 1.5 et même 2°C.“

“Les institutions financières et politiques ferment les yeux sur les invraisemblances des scénarios de l’AIE, y compris sur le SDS. Ils leur fournissent un alibi rêvé pour continuer de financer l’expansion des énergies fossiles tout en proclamant leur engagement pour le climat. Nous espérons que cette note lève le voile sur un sujet encore trop peu débattu et pousse tous ces acteurs à faire preuve d’intégrité intellectuelle et de courage. L’accélération des événements climatiques extrêmes le montre : il est plus qu’urgent d’établir des scénarios 1,5°C crédibles, libérés de l’influence des industriels des énergies fossiles” dit Lucie, Pinson, fondatrice et directrice de Reclaim Finance.

Reclaim Finance scrutera de près les scénarios 2020 de l’AIE qui seront publiés dans le WEO la semaine prochaine. Par ailleurs, l’ONG appelle les acteur financiers, politiques et économiques et sociaux à exiger dès maintenant des agences normatives telles que l’AIE des scénarios 1.5°C robustes, adoptant une approche particulièrement prudente vis-à-vis des technologies à émissions négatives, couvrant l’intégralité des émissions de GES et prenant pleinement en compte la nécessité de sortie des énergies fossiles.

Au-delà de l’adoption de scénarios crédibles, l’ONG rappelle que l’alignement sur une trajectoire 1.5°C nécessite des actions rapides et concrètes (5). En particulier, il s’agit d’engager dès maintenant la sortie des énergies fossiles de manière à ne plus y être exposés à des échéances clairement établies et documentées - au plus tard d’ici 2040 en Europe et 2050 ailleurs pour le gaz et le pétrole et 10 ans plus tôt pour le charbon – et de mettre immédiatement fin aux services financiers en direction de nouveaux projets et des entreprises qui les développent.

Télécharger la note complète

Découvrir l’infographie

Contacts :

  • Paul Schreiber, chargé de campagne | paul@reclaimfinance.org
  • Lucie Pinson, Directrice | lucie@reclaimfinance.org | 06 79 54 37 15