La dernière version du rapport le plus complet sur le financement aux énergies fossiles par les banques internationales, Banking on Climate Change 2020, a été publiée aujourd’hui.

Banking on climate change, fossil fuel finance report 2020 est issu de la collaboration entre Reclaim Finance, Rainforest Action Network, BankTrack, Indigenous Environmental Network, Oil Change International et Sierra Club, et est soutenu par plus de 250 organisations de 45 pays du monde entier, dont les Amis de la Terre France.

Le rapport couvre 35 grandes banques internationales dont les quatre françaises BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et Natixis. Il totalise les prêts et les émissions d’actions et d’obligations de 2 100 entreprises dans les secteurs du charbon, du pétrole et du gaz à l’échelle mondiale sur la période 2016-2019.

Ce qu’il faut retenir :

  • Le rapport révèle que les banques internationales ont accordé près de 2 700 milliards de dollars de financements aux énergies fossiles depuis l’adoption de l’Accord de Paris, avec un volume de financements en hausse chaque année depuis 2016.
  • BNP Paribas est la deuxième banque au monde à avoir le plus augmenté ses financements entre 2018 et 2019, avec une hausse de 72%.
  • 13ème plus gros financeur à l’ensemble des énergies fossiles, et 3ème et 7ème financeur des entreprises de production gazière et pétrolière en offshore et en Arctique, BNP Paribas a un problème à régler avec les majors.
  • Les données montrent aussi que la majorité des banques analysées, y compris Crédit Agricole et Société Générale, a augmenté ses soutiens aux 100 entreprises qui prévoient le plus de nouveaux projets de charbon, de pétrole et de gaz et confirme l’appétit croissant de Société Générale pour le gaz de schiste.

Téléchargez le rapport (8 Mo)

Aller plus loin :